D’un point de vue technique tout d’abord, nous sommes en Moselle, la filière locale est proche et performante. Ensuite d’un point de vue des contraintes liées au projet : grandes portées, dégagement de grands espaces. Le fait de pouvoir concentrer des charges sur quelques points permet de concevoir un bâtiment souple pour une redistribution future, cela permet de concevoir un bâtiment dont on sait qu’il pourra durer et s’adapter aux usages dans le temps. La rapidité de mise en œuvre est, elle aussi, un gros avantage, nous avons travaillé en préfabrication partielle sur différents éléments et les répercutions sont positives sur le planning général de construction. Cette préfabrication partielle nous a permis de mettre au point des procédés innovants et de parfaire des détails techniques avec l’entreprise pour des prémurs isolés par l’extérieur ; garanties de la bonne isolation thermique du bâtiment et, grace à la masse côté intérieure, d’une forte inertie qui participe au confort intérieur.

Enfin pour des raisons esthétiques : la qualité des nuances de couleur et de rendu du béton, liées à son coulage et au jeu de la lumière est tout à fait surprenante. Ce qui nous a amené à abandonner, sur certaines parties prévues d’être peintes, tout recouvrement. De même l’escalier hélicoïdal, coulé sur place, donne une impression de masse suspendue et confère un caractère très esthétique au hall d’entrée. Pour toutes ces qualités techniques, esthétiques, pratiques, le béton est véritablement un matériau très intéressant à travailler et sans aucun doute source d’innovations.

BTP_Escalier Béton_vt

Metz / Maison du BTP / Toffaloni Architecte