L’homme préhistorique en faisait des outils et des armes pour se nourrir. Aujourd’hui ils  sont présents dans tous les secteurs : industrie, alimentation, travaux publics … : ils sont indispensables.

Et pourtant nous continuons à les gaspiller : cela fait vingt ans que j’entends dire que dans dix ans il n’y aura plus d’alluvions dans notre région et  nous continuons à faire 100 %  des bétons avec, alors que 90 % d’entre eux pourraient utiliser du calcaire. Que penser de ce dirigeant de carrière qui me disait  dernièrement : “avec les terrasses, il n’y a plus de risque de pénurie d’alluvions sinon qu’il n’a rien compris et que l’homme n’est pas capable de réfléchir à plusieurs générations”.

Faisons prendre conscience aux consommateurs de granulats que ceux-ci ne sont pas inépuisables et qu’il faut les utiliser à bon escient  sinon nos descendants le paieront cher. Quant à la nature, si nous y prêtons attention, nous savons recréer des biotopes où des variétés animales et végétales en voie de disparition sont capables de se régénérer.