J’aime mon métier, et pour plusieurs raisons. D’abord, on travaille dans la nature, on profite de la ressource que la géologie nous a donnée pour faire des produits nécessaires dans la vie de tous les jours. En plus, c’est un travail très technique et dans des domaines très variés : tout démarre par le forage, dont la précision est critique, et le minage, imaginez-vous l’attention qu’on porte sur la gestion des explosifs. Après il y a les engins, des énormes machines, dumpers et autres, pour lesquels un entretien rigoureux est important. Nous avons des chargeuses dont le prix dépasse le million d’euros… Et finalement il y a l’installation de concassage et criblage, de laquelle dépend fortement la qualité du produit final fourni à nos clients, notamment en termes de granulométrie. Tout cela nécessite, en plus de l’investissement initial, des coûts d’exploitation et de maintenance à la hauteur de plusieurs millions d’euros par an !

Les exigences de qualités sont nombreuses et elles n’arrêtent pas d’évoluer, tant pour notre client principal, la soudière à Dombasle-sur-Meurthe, que pour les clients auxquels nos vendons nos coproduits (eux aussi des industriels). On peut citer la pureté chimique, la granulométrie, l’humidité, etc. Bien entendu, la carrière a obtenu, comme l’usine mère, les certifications ISO 9001 et ISO 14001. Cela est essentiel car avec notre calcaire on fabrique du carbonate et bicarbonate de sodium, utilisés dans la fabrication, entre autres, de produits destinés à l’alimentation humaine et animale et à l’industrie pharmaceutique.
Finalement, il y a deux volets de notre travail que je ne voudrais pas oublier, l’environnement et la sécurité, car nous passons beaucoup de temps à y travailler. Les plantations visant à réduire l’impact visuel de l’exploitation, le contrôle de la poussière, le bruit et la salissure de la route : ce sont tous des axes de travail journaliers, et cela dans une concertation et communication permanente et transparente avec les communes avoisinantes. Je connais bien la question car j’habite à moins d’un km de la carrière ! Quoi dire de la sécurité ? La discipline dans le respect de consignes et l’intégration de la sécurité dans toutes nos décisions à n’importe quel niveau, sont la clef.
Enfin, carrière, Lorrain, et fier de l’être, bien sûr que oui !