La plateforme de recyclage de Neuves-Maisons

COGESUD exploite les coproduits de la sidérurgie depuis 1968. Tout d’abord les laitiers de haut-fourneaux et, depuis 1990, les laitiers d’aciérie. Ces derniers permettent aujourd’hui de produire des gravillons d’excellente qualité, utilisés dans la réalisation des couches de roulement des routes et autoroutes.

Depuis 2002, l’entreprise a développé une activité de recyclage des déblais du bâtiment et des travaux publics. Les granulats obtenus sont valorisés, en substitution des matériaux naturels de carrière, sur les différents chantiers de travaux publics. Une centrale de recomposition et de malaxage permet d’élaborer des produits spécifiques tels que l’Eco-réseau destiné aux travaux d’assainissement.

Cette plateforme traite aujourd’hui 200 KT de matériaux.

  • A la sortie du four, le laitier est déposé sur la plateforme de l’usine pour permettre son refroidissement puis sa manipulation.

  • Le laitier est mis en stock à proximité de l’installation de traitement qui permet de produire des gravillons.

     

  • La plateforme reçoit aussi des gravats issus de la déconstruction des routes et des bâtiments pour leurs donner après traitement une seconde vie

  • Les matériaux à recycler sont préparés au moyen d’une pelle hydraulique équipée d’une pince à découper.

  • Une installation de traitement composée de concasseurs et de cribles permet de traiter le laitier et les matériaux à recycler grâce à des équipements particuliers. Il s’agit de retirer les métaux ferreux et non ferreux. Au premier plan, la centrale de recomposition et de malaxage.

  • Tout comme les granulats naturels, la qualité et les performances des produits recyclés ainsi que leurs caractéristiques environnementales sont contrôlés au fur et à mesure de leur mise en stock.

  • Les laitiers ainsi transformés produisent d’excellents gravillons qui sont lavés et stockés  en attendant leurs contrôles

     

     

     

  • Les gravillons laitiers sont déversés sur une couche d’émulsion pour réaliser un enduit sur une route nationale.

  • Les matériaux recyclés se doivent, pour être utilisés en techniques routières, d’être mis en œuvre dans les mêmes conditions et avec les mêmes matériels que les matériaux naturels qu’ils remplacent.